Questionnaire pour Villeurbanne (69100)

Consultez ci-dessous le questionnaire proposé aux candidats à Villeurbanne. Ce questionnaire a été préparé par la·le référent·e local·e de la FUB, dans le cadre de la campagne Parlons Vélo ! pour les élections municipales 2020.

Vous êtes candidat·e à ce scrutin ? À partir des engagements proposés dans ce questionnaire, donnez votre position (et celle de votre liste) sur la solution vélo.

Vous attendez les réponses des candidat·e·s ? Vous pouvez vous inscrire sur cette plate-forme et vous abonner au scrutin, pour recevoir un message à chaque nouvelle réponse. Vous pouvez également partager ce questionnaire en mentionnant les candidat·e·s.

Adopter (ou renouveler) un plan vélo local ambitieux, financé et concerté, dès le début du mandat

Action n°1

Adopter un plan vélo ambitieux, financé et concerté en début de mandat qui inclut un réseau cyclable communal, doté d’un comité vélo et d’une charte de qualité des aménagements cyclables.
La Métropole doit adopter un plan vélo. Etes-vous prêt à le soutenir et quelle sera l’ampleur de votre action à l'échelle communale en faveur du vélo ? Veuillez en décrire les principaux contours (budget d’investissement, moyens de fonctionnement, subventions, aides, etc.) ? Prévoyez vous un budget participatif de projets pour impliquer les citoyens dans l’amélioration de leur cadre vie et au rééquilibrage des quartiers. Si oui, à combien s’élève t-il par an et par habitant ?

Action n°2

Désigner un ou une responsable (madame ou monsieur vélo) et mettre en place un comité vélo régulier se réunissant au minimum 4 fois par an.
La désignation d’un interlocuteur vélo apparaît essentielle et facilitante. Si les mobilités actives et la voirie sont des compétences de la Métropole, la Ville de Villeurbanne a un rôle fondamental à jouer dans la mise en oeuvre d’un plan vélo ambitieux. A cet effet, la mise en place d’un comité vélo qui se réunit 4 fois par an apparaît un élément clé d’une politique vélo. Cet espace d’échange pourra par exemple permettre d’établir la liste prioritaire des lieux à équiper d’arceaux vélo, de passer en revue les différents projets (ZAC ou autre) et de préparer les actions partenariales (évènements ou autre), de faire le point sur les incitations et partenariats... Etes vous d’accord avec cette proposition et cette fréquence ?

Action n°3

Mettre en place un comité vélo régulier se réunissant au minimum 2 fois par an.
Un comité modes doux se réunit à Villeurbanne deux fois par an en présence d’élus ; comité auquel les associations sont associées. Etes vous favorable au maintien ou encore à une modification de cette formule de concertation ?

Action n°4

Former l’ensemble des technicien·ne·s en lien avec le vélo aux spécificités de ce mode de déplacement.
La Formation des techniciens apparaît indispensable pour une action publique efficace. Cela concerne aussi bien les services en charge de l’aménagement, l’urbanisme et les mobilités que les effectifs de police municipale dans l’exercice de leur fonction et l’ensemble des techniciens amenés à intervenir sur la voirie, notamment pour les sensibiliser au respect des aménagements cyclables : par exemple les agents qui approvisionnent les écoles et cantines et ont la fâcheuse habitude de stationner sur les bandes cyclables... mais plus largement l’ensemble des agents municipaux pour notamment les sensibiliser à l’enjeu et aux opportunités offertes par le vélo pour la commune (volet social, santé, accès à l’emploi, autonomie, qualité de vie...). Vous engagez vous à mettre en place un plan de formation spécifique et généralisé ?

Développer un réseau cyclable cohérent

Action n°5

Créer un réseau express vélo Le Réseau Express Vélo est un élément essentiel pour le développement à l’échelle métropolitaine de la mobilité responsable. Quelle est votre ambition dans le mandat par rapport à cette proposition à l’échelle de Villeurbanne ? X lignes, N kilomètres ?.
Dans le plan vélo interassociatif, 5 axes sont proposés pour Villeurbanne : - L’axe nord-sud Doua-Colin-Republique-Totem-Maisons neuves - L’axe nord-sud Caluire - Stalingrad/Tête d’Or - Brotteaux - L’axe ouest-est : Charpennes - Doua - Croix Luizet - L’axe ouest-est : Charpennes - Gratte Ciel - St Jean - L’axe ouest-est : Part-Dieu - Totem - La Soie

Action n°6

Créer des pistes cyclables larges, continues et sécurisées, c’est-à-dire séparées physiquement des piétons et des voitures sur les axes à forte circulation suivants : Quels sont vos objectifs vis-à-vis des rues passantes qui ne sont pas ou partiellement équipées (André Philip, Pressensé, Stalingrad, Salengro, République...) ? Les bandes cyclables sont souvent encombrées par des véhicules en stationnement irrégulier. Qu’envisagez vous pour y remédier ?

Action n°7

Mettre le vélo au cœur du réaménagement des espaces publics : - La place Charles Hernu (Charpennes) : Sur le podium des points noirs cyclables métropolitains, elle vient de faire l’objet de travaux additionnels au réaménagement du Cours Zola. Ces améliorations appellent à étudier dès à présent des travaux plus lourds pour faire de ce carrefour un espace sécurisé pour les cyclistes ? - La ZAC Gratte-Ciel : les premiers travaux réalisés par la SERL n’ont pas intégré la dimension cyclable. Quelles actions entendez vous mener pour que l’aménageur soit à la hauteur ? - La ZAC St-Jean : Quelle place pour le vélo dans le futur quartier Saint-Jean et comment raccrocher celui-ci au centre ville (passerelle ou autre) ? - Henri Barbusse et les Gratte-Ciel : quel statut pour le centre ville ? Zone de rencontre, zone piétonne ou autre ? - Carrefour Stalingrad/Tête d’Or et Stalingrad/André Philip, Rond Point de la Doua... Quelles sont vos priorités en la matière ?
Ces réaménagements nécessiteront la suppression de places de stationnement et de voies de circulation. Etes vous prêt à soutenir ces transformations ?

Action n°8

Réduire les coupures urbaines, en s'appuyant sur le plan vélo du gouvernement et son fonds mobilités actives « Continuités cyclables », doté d'un budget de 50 millions d’euros en 2019. Envisagez-vous de faire appel à ce fond (directement ou via la Métropole) et si oui pour subventionner quel dossier ? Exemple : Emile Zola vers Astrobale, CNEG et la Soie, Echangeur Croix Luizet, Lien avec les parcs de la Feyssine et Tête d’Or.

Action n°9

Maintenir le réseau cyclable avec un soin prioritaire : nettoyage régulier des feuilles et débris (verre...), remplacement des panneaux de signalisation endommagés, entretien régulier de la peinture, déneigement... Proposer des itinéraires de déviation sécurisés en cas de travaux sur le réseau cyclable.
En cas de travaux (construction d’immeuble, travaux de voirie ou autre), les entreprises doivent être sensibilisées et engagées à maintenir la circulation des cyclistes comme celle des piétons. Comment envisagez vous d’améliorer ce point à travers la délivrance des autorisations et la vérification de leur respect ? Remise en état des marquages au sol, jalonnement et revêtements de sol : quelles mesures prévoyez vous pour vous assurer de l’entretien des voiries ?

Construire une ville agréable à vivre pour toutes et tous

Action n°10

Repenser le plan de circulation pour supprimer le trafic de transit dans les quartiers résidentiels et le concentrer sur les grands axes. En lien avec la Métropole, êtes-vous prêt à faire des arbitrages pour réduire la capacité des voiries, la vitesse, le stationnement des voitures et ce afin de sécuriser les déplacements à vélo ?

Action n°11

Pour lutter contre les accidents imputables au phénomène des angles morts, interdire - dès que la législation le permettra - les poids lourds non équipés de radars avancés de détection de cyclistes et piétons.

Action n°12

Réaménager les avenues qui sont à 2×2 voies en 2×1 voies, en redistribuant l’espace au profit des transports en commun, des piétons et des vélos. A l’image du cours André Philip, Stalingrad, Bd du 11 novembre, Bd Laurent Bonnevay à la Feyssine..., certains axes nécessitent une redistribution de l’espace public. Quelles méthode et objectifs proposez vous pour travailler avec la Métropole sur le sujet ?

Action n°13

Transformer en boulevard urbain limité à 50 km/h : Etes-vous favorable à la transformation du Boulevard Laurent Bonnevay en boulevard urbain de sorte notamment à y inclure des transports en commun, carrefours à plat et aménagements cyclables ? Etes vous pret à en faire la demande à la Métropole ?

Action n°14

Généraliser la vitesse de circulation à 30 km/h en modifiant l’aménagement des rues pour rendre cette limitation effective (réduction de la largeur de la chaussée, chicanes, ralentisseurs) et développer des zones de rencontre là où le trafic est très limité. A Villeurbanne, la vitesse met en danger les cyclistes, les piétons et notamment les enfants, tout en dégradant la qualité de l’air et générant du bruit et du stress. Le passage en ville 30 de villes comparables a montré de bons résultats (https://ville30.org/). Défendez vous le passage de Villeurbanne en ville 30 et si oui à quelle échéance et quels axes en seront exclus ?

Action n°15

Réserver les zones suivantes aux modes actifs et aux transports en commun : Etes-vous favorable à la création d’une zone de rencontre sur l’avenue Henri Barbusse ?.

Action n°16

Généraliser les double-sens cyclables, les sas vélo et les cédez-le-passage cycliste aux feux.
Le sas vélo est un aménagement cyclable à part entière et d’une grande utilité pour le cycliste. Il se situe entre le feu tricolore et la ligne pointillée en amont de laquelle doivent s’arrêter les véhicules motorisés. Il permet aux cyclistes d’être mieux visibles des autres usagers de la route, en particulier les poids lourds qui tournent à droite. II permet aussi aux cyclistes de se prépositionner sur la partie gauche de la chaussée pour tourner à gauche sans devoir traverser le flot de voitures en mouvement. Le cédez-le-passage cycliste au feu permet aux cyclistes de passer au feu rouge, en laissant la priorité aux piétons et voitures ayant le feu vert. Les mouvements possibles sont indiqués sur le panneau et concernent généralement le tourne-à-droite. Objectifs Plan vélo métropole de Lyon d’ici 2026 : Généraliser les cédez-le-passage cycliste au feu, les sas vélos aux feux et les double-sens-cyclables dans tout l’arrondissement et dans toute la ville. Etes vous en phase avec ces propositions ?

Action n°17

Se conformer à la législation en généralisant les double-sens cyclables dans les zones 30, notamment Generaliserez-vous les DSC dans les zones 30, et quels aménagements prévoyez-vous ?

Action n°18

Restreindre ou supprimer la circulation devant les écoles aux heures d’entrée et de sortie des classes. Quelle méthode envisagez vous pour quels résultats ?

Action n°19

Étendre la zone de stationnement payant pour donner un avantage comparatif aux autres modes de déplacement.
A quel périmètre entendez vous fixer le stationnement payant ? Quelle stratégie vis à vis du stationnement résidentiel ? Comment envisagez vous d’encadrer le stationnement des scooters et deux-roues motorisés sur la voie publique ?

Actionner tous les leviers nécessaires au développement du vélo

Action n°20

Offrir du stationnement vélo sécurisé aux cyclistes alors qu'ils sont (à l’échelle métropolitaine) 1 sur 2 à avoir déjà été victime d’au moins un vol de vélo, et 43 % ont été volés plusieurs fois selon l'enquête de Nova7 en juin 2019 auprès de 2 600 cyclistes. Le vol de vélos est le deuxième obstacle à la pratique du vélo, après l’insécurité routière. Il est possible de développer le stationnement sécurisé, en profitant du programme Alvéole de la FUB.
Qu’envisagez vous de faire ? -Dans les quartiers : Perrallière, Les Buers, Croix Luizet, Tonkin, St Jean... -Autour des équipements publics : MLIS (qui ne dispose actuellement pas même d’arceaux vélos), Cinéma Zola, Piscines et équipements sportifs (inégalement équipés) -Autour des commerces et supérettes : -Autour des écoles et collèges... -Autour des pôles de transport : Charpenne, La Soie, Laurent Bonnevay, Gare de Villeurbanne, La Doua...

Action n°21

Implanter des arceaux vélos normatifs (proscrire les “arrache roue”) dans toute la commune pour pouvoir accrocher son vélo facilement, notamment près des commerces. L’enquête de Nova7 en juin 2019 a établi que 72 % des cyclistes sont critiques du manque de solutions pour se garer dans la rue, et 66 % à proximité des lieux de loisirs. Une enquête réalisée par La Ville à Vélo auprès de 116 propriétaires d’un vélo-cargo et habitant de la métropole en septembre 2019 a évalué que seul 14 % estiment que les arceaux (quand ils existent et sont disponibles) répondent à leur besoin de stationnement sur voirie.
Objectif d’ici 2026 du plan vélo interassociatif : Tripler les arceaux sur la voie publique (50 000 arceaux) en prenant compte des besoins spécifiques des vélo-cargos dans le choix et le positionnement du matériel. Comment vous situez vous ?

Action n°22

Installer des stationnements fermés type vélobox ou espace vélo sécurisé dans des parcs concédés, des locaux ou des garages en rez-de-chaussée pour le stationnement résidentiel et à proximité des pôles d’activité. De nombreux cyclistes n’ont pas solution de stationnement adaptée à domicile (type local fermé) et se débrouillent comme ils peuvent selon l’enquête de Nova7 pour la Métropole en juin 2019 : 24 % garent leur vélo dans leur appartement, 14 % dans leur cave, 10 % sur leur balcon… Comment entendez vous inciter les bailleurs et les copropriétés à créer ou agrandir un local vélo ? Quelle mesure entendez vous mettre en place pour vérifier la conformité au PLUH des demandes de Permis de Construire sur le critère du stationnement vélo ?
Objectifs du plan vélo interassociatif pour 2026 : > Quadrupler l’offre de stationnement sécurisé vélo (10 000 places) en prenant compte des besoins spécifiques des vélo-cargos dans le choix et le positionnement du matériel > Financer un équivalent de ECORENOV pour la création de local-vélo dans les copropriétés et les entreprises. > Promouvoir activement le programme Alvéole auprès des bailleurs sociaux (https ://programme-alveole.com)

Action n°23

Créer des locaux vélos/trottinettes dans les écoles et les équipements publics.
Comment entendez-vous promouvoir le programme Alvéole pour développer le stationnement vélo sécurisé dans l’ensemble des écoles (https ://programme-alveole.com) ?

Action n°24

Anticiper l’interdiction du stationnement motorisé à moins de 5 mètres des passages piétons en 2026, en transformant au plus tôt ces places en stationnement vélo.
En êtes vous d’accord ?

Action n°25

Aménager des aires logistiques de livraison pour faciliter les livraisons en ville par vélo cargo.
Il est urgent de désengorger les villes des camions et repenser la logistique. Les vélos cargos permettent de transporter jusqu’à 500 kg. Pour y parvenir, il faudrait soutenir les “boîtes à vélo” en augmentant et en élargissant l’aide à l’achat de vélo-cargo pour les professionnels, en déployant des solutions de stationnements, etc. Qu’entendez-vous faire en la matière ?

Action n°26

Créer une aide à l’achat d’un vélo pour les particuliers et pour les entrepreneurs locaux (achat de remorque, vélo-cargo, triporteur, VAE, vélos pliants).
Entendez-vous subventionner l’achat de vélo, vélo cargo, VAE ou autre ? Si oui selon quels critères et à quelle hauteur ?

Action n°27

Favoriser l’implantation de services de location courte et longue durée de vélos (incluant vélos pliants, vélos cargo, VAE) et proposer une tarification adaptée (à destination des jeunes et des foyers à faibles revenus par exemple).
Soutenir l’implantation de services de location courte et longue durée de vélos (incluant vélos pliants, vélos cargo, VAE) et proposer une tarification adaptée (à destination des jeunes et des foyers à faibles revenus par exemple). Pour développer le vélo sous toutes ses facettes, le déploiement des services de location de vélos, courte et longue durée, en complémentarité de l’offre actuelle de location de Vélo’v et Myvelo’v (location longue durée de VAE), est indispensable pour répondre à différents usages (vélos cargos, vélos pliants et remorques, sacoches, sièges enfants, vélos spéciaux, etc.) et pour toucher tous les publics (vélo enfants, tandems pour seniors et personnes en situation de handicap, etc.). Qu’envisagez-vous ?

Action n°28

Soutenir les associations de services vélo (vélo-écoles, ateliers de réparation) et mettre des locaux à disposition de ces associations.
Comment entendez-vous : > Mailler le territoire pour que tout Grand Lyonnais ait un atelier ou une vélostation à moins de 5 km du domicile ou du lieu de travail ? > Mettre à disposition des locaux adaptés aux ateliers ? > Soutenir une coordination des ateliers vélos (financement de postes par ex.) ? > Organiser la fourrière à vélo pour aider à structurer et financer le processus de collecte des vélos abandonnés ? > Décupler les vélos-écoles (pour les particuliers et pour les structures sociales, les personnes en insertion ou encore celle à destination des personnes à mobilité réduite) ?

Action n°29

Mettre des locaux à disposition de l’association​ L’association Cyclub est à la recherche d’une solution de relogement. Qu’auriez-vous à lui proposer ?.

Action n°30

Créer une maison du vélo accueillant les acteurs associatifs vélo et donnant une visibilité à la politique cyclable de la ville, la dotant notamment d’une machine à graver pour lutter contre le recel de vélos volés.
La Maison du Vélo est un outil indispensable à l’échelle Métropolitaine. Qu’envisagez-vous en matière d’hébergement (associations, atelier, véloécole...) pour disposer d’une structure similaire à Villeurbanne permettant de relayer les initiatives en faveur du vélo y compris dans les quartiers ?

Promouvoir une culture vélo

Action n°31

Favoriser le déploiement du programme national “savoir rouler à vélo” dans les écoles primaires, en équipant les écoles de stationnement vélo grâce au programme Alvéole. Le stationnement sera ainsi pris en charge à 60% et la sensibilisation à 100%.
Former l’ensemble des élèves de primaire de la ville au savoir-rouler apparaît indispensable. Etes vous prêt à relayer le programme Alvéole dans les écoles primaires de la ville et si oui lesquelles ?

Action n°32

Aider les établissements scolaires à s’équiper en vélos pour l’apprentissage à l’école.
Qu’envisagez-vous en la matière ?

Action n°33

Créer des pistes cyclables d’apprentissage ouvertes à toutes et tous pour permettre l’apprentissage du vélo.
Envisagez-vous d’en créer de nouvelles ?

Action n°34

Donner l’exemple : en tant que maire et élu·e·s, effectuer un maximum de déplacements à vélo.
Et mettre en place des facilités permettant aux agents de se déplacer en vélo dans le cadre de leur service ? Lesquelles ? Inciter les agents et élus à se déplacer à vélo sur leur trajets domicile-travail ou domicile-mairie, comment ? Exiger de la Police Municipale que l’ensemble de ses tournées soient réalisés à vélo d’ici la fin du mandat ?

Action n°35

Équiper les services municipaux de vélos-cargo pour réaliser une partie des livraisons municipales à vélo (repas à domicile, approvisionnement des écoles, entretien des espaces verts, police municipale).
Y êtes vous favorable ?

Action n°36

Proposer le forfait mobilité durable (anciennement IKV : indemnité kilométrique vélo) aux agents municipaux.
Quelle subvention annuelle vous engagez-vous à verser aux agents et selon quelles conditions ?

Action n°37

Mettre en place des pédibus et vélobus pour emmener les enfants à l’école.
Impulser et suivre le lancement de lignes pédibus et de vélobus dans toute la ville. Quels sont vos objectifs chiffrés en la matière ?

Action n°38

Créer une “journée sans voiture”. Pour encourager les Villeurbannais et leur donner envie de se déplacer à vélo, il faut développer une culture du vélo urbain. Cela passe par l’organisation d’événements de grande ampleur : Convergence Vélo, Faites du Vélo, bourses aux vélos, etc. Etes vous prêt à organiser une journée sans voiture ? Et si oui sur quel périmètre ? Une manière efficace de sensibiliser les nouveaux arrivants consiste à leur proposer à l’occasion de leur arriver une visite de la ville à vélo. Etes vous favorable et disposé.e à l’organiser ?
Objectif d’ici 2026 : Multiplier les événements grand public pour toucher 100 000 personnes par an dans la métropole

Action n°39

Réprimer systématiquement le stationnement illicite sur trottoir et/ou aménagement cyclable Notamment sur le Cours Emile Zola, Emile Decorps, Pressensé/Iris mais également dans les quartiers. Que pensez-vous de la vidéoverbalisation pour faire respecter aménagements cyclables et couloirs TC ?.
L'arrêt et le stationnement sur les aménagements cyclables mettent en danger les cyclistes, qui doivent se reporter sur les voies de circulation, parfois dans le sens inverse de circulation. Une surveillance active de la Police Municipale est prioritaire.

Action n°40

Inciter financièrement les entreprises à organiser des animations pro-vélo : Dans leurs démarches d’aménagement d’espaces pour le stationnement, les inciter à faire des Plans de Mobilité Employeur, atelier mobile d'auto réparation, formation conduite à vélo en ville... Comptez vous les inciter financièrement, et à quelle hauteur ?